Articles

L'esprit des arbres

 Tout être vivant a une âme. Il est donc possible de communiquer avec chaque espèce qui nous entoure. Nous allons ici, nous pencher plus particulièrement sur l'esprit des arbres.

Les arbres pensent . Ils ne pensent pas comme nous humains, ils pensent avec lenteur et évidences. Converser avec les arbres implique dès lors de se mettre à leur ryhtme. Comme dans toute conversation mais plus encore ici, le respect est de mise. Comme les animaux, comme les humains, les arbres ont tous un niveau de conscience distinct. Certains parleront plus que d'autres, d'autres seront plus pragmatiques quand d'autres feront preuve de sagesse.

L'arbre de la forêt est un être individuel mais aussi collectif. Parler avec un être de la forêt c'est aussi parler à toute la forêt. Nous retrouvons cela dans certaines hardes d'animaux tels que les lamas par exemple.

Avec leurs racines, les arbres sont en contact étroit et permanent  avec la conscience de la Terre. Avec leur cime, ils sont liés au Ciel. Au final, ils sont ce que l'on demande à l'Homme: en reliance avec l'esprit et ancrés dans la matière. Le juste équilibre.

Bien que l'Homme ait oublié l'une des fonctions primaires des arbres, ces derniers continuent  de servir d'amplificateur d'ondes pour communiquer avec les arbres d'autres mondes.

Les arbres sont aussi pour nous et pour les animaux une source de vitalité et de santé. Il appartient à ces espèces de ce caler sur le rythme des arbres pour profiter de leurs bienfaits. Il a d'ailleurs été prouvé scientifiquement qu'étreindre des arbres est bon pour la santé.

Comme chez les animaux et les humains, il existe des arbres guides ou guérisseurs par exemple. Le temps en fait des philosophes mais aussi et surtout des historiens de notre espèce, de notre monde et des autres mondes. Ils sont les gardiens de nos mémoires.

Il nous appartient donc à nous, humains et animaux, de prendre soin de nos mémoires. Il nous appartient donc de prendre conscience de cela, et de respecter au mieux la nature car elle a aussi besoin de nous. Il n'y a pas les Hommes et le reste du monde. Il y a le Monde dans lequel cohabite animaux, humains, végétaux... nous sommes tous liés les uns aux autres et nous avons tous besoins des uns et des autres pour mener à bien notre mission.

Arbres anciens 5

 

Le choix des âmes et la réincarnation

Si le corps physique meurt chaque âme vit bien après son corps .

Une âme reste une âme peu importe qu'elle ait incarnée un animal, un végétal, un humain. L'âme a ceci de merveilleux qu'une fois libérée de son corps, elle redevient semblable à toute autre âme peu importe sa précédente incarnation. Notre vie nous a apporté divers obstacles et différentes leçons nécessaires à notre élévation mais pourquoi vivons nous des actes différents, pourquoi n'avons tous pas au final le même chemin et les mêmes leçons à apprendre?

Le principe même de réincarnation inclus que nôtre âme/ nos âmes ont plusieurs vies . Notre âme, après la mort physique , se reposera (fera l'objet d'un prochain article) puis renaîtra dans un nouveau corps afin de compléter ses leçons de vie et ce dans le but de devenir meilleur à chaque fois. Ses réincarnations successivent ne servent que d'amélioration, de progression afin d'atteindre l'illumination. Autant vous dire que le chemin est encore long.

Cette notion de réincarnation trouve son origine dans les anciennes religions orientales telles que l'hindouisme par exemple. Vient dès lors se greffer la notion de karma. Si aujourd'hui nous avons tendance à accorder à cette notion une émotion négative (nous n'avons que ce que l'on mérite) , en réalité le karma est quelque chose d'extrêmement positif. En effet, en terme sanscrit le karma signifie " travailler, agir". Ainsi les actions, nos actions, ont toutes une réaction et notre karma permet ni plus ni moins de rétablir l'équilibre dans l'univers. Nous aspirons tous à un équilibre: animaux, plantes, insectes... Par le biais de ce karma nous pouvons donc parvenir à cette quête. Ainsi, la réincarnation et le karma permettent l'évolution de l'âme vers un niveau supérieur, le Divin et la capacité d'aimer. Cette dernière est l'un des buts ultimes de l'âme: l'amour inconditionnel.

Oui, mais comment venons-nous à ce karma? Qu'est-ce qui fait que certains débutent mieux leur vie que d'autres?

Avant de nous incarner sur terre, nous considérons avec nos gardiens, guides... les objectifs de vie que nous souhaitons réaliser   ainsi que la meilleure façon pour y parvenir (ceci est valable pour toutes les âmes ). Nous choisissons donc les circonstances de notre venue sur terre, nos parents, nos obstacles... Vous me direz, que se passe-t-il alors lors de fausse couche ou de mort de nourrisson? Tout simplement nous avons le choix jusqu'au bout et nous pouvons donc à tout moment changer d'avis. Ainsi, une fausse couche, un enfant mort-né ou décédé peu de temps après sa naissance (+/- 2 mois) sont des âmes qui ont changé d'avis. L'incarnation quand à elle a lieu à mi chemin de la grossesse. Ainsi , si nous prenons l'exemple d'une gestatation humaine, durant les 4ers mois de grossesse, l'âme n'est pas attachée au corps physique, elle peu encore vagabonder dans l'immatériel. A partir du 5ème mois, l'âme est attachée à son nouveau corps mais peu encore changer d'avis jusqu'à peu de temps après la naissance.

 

Les différences interviennennt une fois incarnés.

En effet, si nous humains, une fois incarnés nous oublions tout ce process puisque l'éducation, la société tendent à nous faire oublier notre nature profonde (en effet, grand nombre de jeunes enfants gardent leurs "dons" et connaissent leur mission de vie et tout autant l'oublient en grandissant)ce n'est pas le cas des animaux et autres âmes incarnées. Il n'est pas rare lors de communication animale que les animaux nous apprenent leur mission mais aussi la notre.

L'Homme, quand à lui, oublie cela et peut se perdre. Il a alors l'impression de ne pas être à sa place, que quelque chose sonne faux , que sa vie est difficile, qu'il est vide...  Il est alors facile d'essayer de combler ce vide par des addictions : drogue, alcool, argent , possessions, statut...Quand vous trouvez votre voie, vous avez l'impression que votre vie coule, que vous êtes rempli, satisfait,  que tout va de soi puisqu'en effet, vous êtes à la place que vous avez choisi au moment de descendre sur terre.

Rappelons que ces missions de vie et ces facultés (télépathie,médiumnité...) ne sont qu'oubliées par l'Homme. Il peut à tout moment les retrouver. Elles ne sont pas parties, elles sont justes enfouies au plus profond de lui.

 

NB: Tous les animaux ne se réincarnent pas. Ils ne se réincarnent que si ils ont quelque chose à apporter à la planète, à l'Homme ou à eux-mêmes. En règle générale seul les animaux de compagnie/domestiqués/aimés par l'Homme se réincarnent. La majorité des animaux s'incarnent pour aider l'Homme, c'est sa mission principale, il peut aussi aider la planète favorisant l'équilibre des énergies, il peut aussi s'incarner en toute conscience pour servir de nourriture à l'Homme. Cependant, si la viande est porteuse de maladie cela vient du fait qu'ils ne sont pas tués avec respect et souvent même , pas traités avec respect durant leur existence aussi brève soit-elle.

Par ailleurs il est important de rappeler que tout comme chez les humains, les animaux ont un large éventail de conscience.

Quoi qu'il en soit un animal qui croise votre vie pendant un instant ne la croise jamais par hasard, il a très certainement quelque chose à vous apporter.

 

 

 

 

Les sentiments animaux

"Lorsque les animaux expriment leurs sentiments, ils se déversent comme l'eau d'un bec verseur. Les émotions des animaux sont brutes, non filtrées, et incontrôlées. Leur joie est la plus pure et la plus contagieuse des joies et leur douleur la plus profonde et la plus dévastatrice. Leurs passions nous mettent à genoux dans la joie et la tristesse. "Marc Bekoff

Paroles indiennes

"Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.

L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."Seattle, chef indien Suquamish

"Notre terre vaut mieux que de l'argent. Elle sera toujours là. Elle ne périra pas, même dans les flammes d'un feu. Aussi longtemps que le soleil brillera et que l'eau coulera, cette terre sera ici pour donner vie aux hommes et aux animaux. Nous ne pouvons vendre la vie des hommes et des animaux. C'est pourquoi nous ne pouvons vendre cette terre. Elle fut placée ici par le Grand Esprit et nous ne pouvons la vendre parce qu'elle ne nous appartient pas."Chef indien Blackfeet (Pieds-Noirs)

"Enfant, je savais donner. J'ai perdu cette grâce en devenant civilisé. Je menais une existence naturelle, alors qu'aujourd'hui je vis de l'artificiel. Le moindre joli caillou avait de la valeur à mes yeux. Chaque arbre était un objet de respect. Aujourd'hui, j'admire avec l'homme blanc un paysage peint dont la valeur est exprimée en dollars !"Chiyesa, écrivain indien contemporain

Précautions de Boudha

A des degrés divers Nous sommes tous des aveugles, Guidés par des aveugles, Qui guidons des aveugles. Et pourquoi un aveugle Ne pourrait-il en guider un autre ? Jusqu’au jour où, comme les véritables aveugles, Nous réalisons avec émerveillement Que l'on peut se diriger seul, guidé par sa lumière intérieur, Et que maîtres et enseignements sont de simples point de repères Comme les bruits du monde extérieur. Ne crois pas ce que je te dis. Ne rejette pas ce que je te dis. Ce qui restera sera ta vérité.

Règles pour être humain

Un corps t'a été donné. Tu peux l'aimer ou le détester, mais ce sera le tien pour toute la durée de cette vie.

Tu vas apprendre des leçons. Tu es inscrit(e) dans une école informelle à plein temps appelée «Vie ». Chaque jour tu auras l'occasion d'apprendre des leçons dans cette école. Tu pourras aimer les leçons, ou penser qu'elles sont idiotes ou sans pertinence.

Il n'y a pas de fautes, seulement des leçons. La croissance est un processus d'essai et erreur : l'expérimentation. Les expériences « ratées » font tout autant part du processus que celles qui réussissent.

Une leçon sera répétée jusqu'à ce quelle soit apprise. Une leçon te sera présentée sous diverses formes, jusqu'à ce que tu l'apprennes. Quand tu l'auras apprise, tu pourras passer à la leçon suivante.

Apprendre des leçons ne finit jamais. Il n'y a pas de partie de «Vie» qui ne contienne de leçon. Si tu es en vie, il y a des leçons à apprendre.

« Ailleurs » n'est pas meilleur qu' « ici ». Quand ton « ailleurs » est devenu « ici », tu obtiens à nouveau un autre « ailleurs » qui a son tour te semblera meilleur qu' « ici ».

Les autres sont essentiellement des miroirs de toi-même. Tu ne peux aimer ou détester quelque chose chez autrui que si ce quelque chose reflète une chose que tu aimes ou que tu détestes en toi.

Ce que tu fais de ta « Vie » dépend de toi. Tu as tous les outils, toutes les ressources dont tu as besoin. Ce que tu en fais dépend de toi. Le choix t'appartient.

Tes réponses sont en toi. Les réponses aux questions de la « Vie » sont en toi. Tout ce qu'il te faut, c'est regarder, écouter et faire confiance.

A mesure que tu t'ouvres à cette confiance, tu te souviendras de plus en plus de tout ceci.

Gitta Mallasz

Prière indienne

« À ceux que j’aime...

et ceux qui m’aiment »

 

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi, laissez-moi partir.

J'ai tellement de choses à faire et à voir.

Ne pleurez pas en pensant à moi, soyez reconnaissants pour les belles années.

Je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m'avez apporté.

... Je vous remercie de l'amour que chacun m'avez démontré, maintenant, il est temps de voyager seul.

Pour un court moment, vous pouvez avoir de la peine.

La confiance vous apportera réconfort et consolation.

Nous serons séparés pour quelque temps.

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur.

Je ne suis pas loin et la vie continue...

Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai.

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là.

Et si vous écoutez votre coeur, vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne dors pas.

Je suis les mille vents qui soufflent.

Je suis le scintillement des cristaux de neige.

Je suis la lumière que traverse les champs de blé.

Je suis la douce pluie d'automne.

Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin.

Je suis l'étoile qui brille dans la nuit.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là.

Je ne suis pas mort.

Auteur inconnu

Un être humain qui s’éteint, ce n’est pas un mortel qui finit,

c’est un immortel qui commence.

La tombe est un berceau.

Mourir au monde, c'est naître à l'éternité.

 

Car la mort n'est que la porte noire qui s'ouvre sur la lumière. 

La mort ne peut pas tuer ce qui ne meurt pas. Or notre âme est immortelle.

Il n’y a qu’une chose qui peut justifier la mort…. C’est l’immortalité.

Mourir, au fond, c’est peut-être aussi beau que de naître.

Est-ce que le soleil couchant n’est pas aussi beau que le soleil levant ?

Un bateau qui arrive à bon port, n’est-ce pas un événement heureux ?

Et si naître n’est qu’une façon douloureuse d’accéder au bonheur de la vie,

pourquoi mourir ne serait-il pas qu’une façon douloureuse

de devenir heureux ?

La plus jolie chose que j'ai lue sur la mort, c'est Victor Hugo qui l'a écrite.

C'est un admirable chant d'espérance en même temps qu'un poème d'immortalité.

"Je dis que le tombeau qui sur la mort se ferme

Ouvre le firmament,

Et que ce qu'ici bas nous prenons pour le terme

Est le commencement."